Pax et le petit soldat – Sara Pennypacker

6-12 ans Gallimard Jeunesse Maison d'édition

Ecrit par l’auteure américaine Sara Pennypacker. Publié aux éditions Gallimard Jeunesse le 12 janvier 2017.

Résumé

« La guerre est imminente. Lorsque le père de Peter s’engage dans l’armée, il oblige son fils à abandonner Pax, le renard qu’il a élevé depuis le plus jeune âge et envoie le garçon vivre chez son grand-père à cinq cent kilomètres de là. Mais Peter s’enfuit à la recherche de son renard. 
Pendant ce temps, Pax affronte seul les dangers d’une nature sauvage et se trouve confronté à ceux de son espèce.
Une voix d’auteur superbe à l’écriture cristalline et âpre, magnifiquement servie par les illustrations de Jon Klassen. »

Mon avis

Ce roman m’intéressait déjà à sa sortie et en allant, exceptionnellement, à la bibliothèque (pour les besoins de mon manuscrit en cours), je suis tombée dessus ! Je n’ai pas réfléchis, je l’ai pris direct, laissant mes lectures en cours en pause pour lire celui-ci ! Vite lu et adoré dès les premières pages !
Ce roman nous raconte l’histoire d’un enfant et de son renard, recueilli au fond d’un terrier, seul survivant d’une portée dont même la renarde est probablement morte. Il a alors deux semaines, est incapable de se débrouiller seul car sa maman n’a pas encore eu le temps de lui apprendre à chasser. Il deviendra le compagnon, le meilleur ami de Peter qui lui-même a perdu sa maman… Les deux-là sont inséparables mais lorsque la guerre éclate, le père de Peter décide d’envoyer son garçon à 500 km de là chez un oncle. Le père s’enrôle dans la guerre et un renard n’a plus sa place dans une maison, surtout dans celle de ce vieil homme.
Alors Peter s’enfuit, se sentant terriblement coupable. Il veut à tout prix retrouver son renard, quitte à y laisser lui aussi sa peau. C’est son combat.
La plume de l’auteur est fluide et nostalgique. Nous avons tantôt le parcours de Peter, tantôt celui du renard. Les points de vue se superposent mais les deux abondent dans le même sens : se retrouver. Cependant, la vie réserve aussi de jolies surprises et en cette triste période de guerre (qui ressemble à celle de 14-18), nos deux acolytes vont chacun faire une rencontre qui bouleversera leur destin.
En plus d’être un hymne à l’amour, c’est un hymne à la nature et à la vie qu’elle renferme. Nous assistons à des combats dans les tranchées, nous constatons la détresse de la vie animale dans ce chaos humain. C’est une magnifique leçon pour apprendre la nécessité de cohabiter avec la nature qui nous entoure. Nous prenons aussi conscience des liens indéfectibles qui nous unissent les uns aux autres, pas seulement entre membres d’une même famille. Le besoin d’être entouré et d’être compris est un thème récurrent dans ce roman même si des personnages mettront du temps à le comprendre. Il n’est jamais trop tard.
J’ai adoré cette magnifique leçon de vie que je mettrais sans hésiter entre toutes les mains, adultes comme enfants.

2 Commentaires

  1. J’ai beaucoup aimé cet avis, ça me donne envie de lire ce livre et puis j’ai l’impression que ce livre se marrie bien avec l’automne ! Ca a l’air à la fois réaliste et magique !

    Répondre
    • Merci beaucoup !
      En effet il est de saison ! A lire bien au chaud quand il pleut dehors ! J’ai beaucoup aimé, si tu aimes la littérature jeunesse, fonce !

      Répondre

Poster une réponse

Votre Email ne sera pas publié.Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser ces balises HTML et les attributs : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Mot de passe perdu