La sublime communauté, tome 1 : Les affamés – Emmanuelle Han

12 ans et + Actes Sud Junior Maison d'édition

Ecrit par l’auteure française Emmanuelle Han. Publié aux éditions Actes Sud (Junior) le 04 octobre 2017.

Un immense merci à la maison d’édition pour cette excellente lecture, et pour sa confiance.

Résumé

« C’est la fin de notre ère. Aux quatre coins d’une planète surpeuplée et en pleine dévastation, six mystérieuses Portes apparaissent, ouvrant des brèches vers des mondes inconnus. En quête d’une terre promise, fuyant la misère et la mort, des flux d’hommes, de femmes et d’enfants désespérés, les « Affamés », se pressent aveuglément vers ces Six Mondes, ignorant tout à leur sujet.
Quels secrets renferment ces Portes ? Quel mal ronge les Affamés ? Quelle est la nature des Six Mondes ? En ces temps de détresse où la violence et le chacun-pour-soi font rage, seuls trois enfants pourront le découvrir. Ashoka, Ekian et Tupà ne se connaissent pas, vivent à des milliers kilomètres de distance. Pourtant, leurs destins sont liés. De leur union dépendra le sort de la Sublime Communauté. »

Mon avis

Ce roman me tentait beaucoup car il me semblait original et je n’ai pas été déçue ! La couverture est magnifique et permet de visualiser nos trois personnages principaux. De quoi imaginer une série par la suite ? Et pourquoi pas ?
Nous faisons la connaissance de trois personnages :
  • Ashoka, 7 ans est le plus jeune. Il a été élevé en Inde, auprès du Roi des Intouchables. Un clan qui a en sa possession la Flamme Sacrée : celle qui permet aux défunts d’aller vers la lumière du paradis. Le Roi est un égoïste et considère Ashoka, ce petit enfant blanc, comme un porte-bonheur. C’est lui qui est le porteur de la Flamme au sein de ce micro-royaume.
  • Ekian, 13 ans, a quant à elle, été élevée au cœur des montagnes de l’Himalaya. On ne sait pas trop quel rôle elle jouait là-bas, jusqu’à ce que son maître lui confie une mission : retrouver ses terres natales, pays où elle trouvera quelle est sa destinée.
  • Tupà, 15 ans, a été élevé par une tribu dans une forêt située en Amérique Latine. Forts de croyance, ses parents adoptifs veulent l’initier au rôle d’adulte qu’il a à jouer dans ce monde. C’est un adolescent réfractaire, qui s’enfuit souvent pour aller dealer en ville avec son ami Freddie. Seul moyen de ramener de l’argent et de comprendre ce monde qui l’entoure.
Tous les trois ont vécu à l’abri du chaos dans lequel est plongé la planète. Car le monde qui les entoure est un monde apocalyptique. La majorité de la population ressemble à des zombies, ce sont les Affamés. Les malheureux cherchent à passer les Portes. Celles qui permettent de quitter ce sombre décors. Car il existe six Portes. Elles s’ouvrent rarement et se referment aussi vite, laissant passer quelques chanceux ou malchanceux, car personne ne sait où mènent ces chemins. Alors les Affamés, telle une horde, se déplacent à l’unisson, de véritables cadavres ambulants, portés par l’espoir.
Les trois enfants ont quelque chose en commun : ils ont été retirés de leur famille à l’âge de 8 mois.
Dans ce premier tome introductif, beaucoup de questions restent encore en suspend. Ashoka, Ekian et Tupà réalisent un parcours initiatique. Au départ ils sont assez hermétiques à la réalité du monde jusqu’à ce qu’ils y soient confrontés. Leur but est de trouver les réponses à leurs questions : qui sont-ils ? Pourquoi sont-ils différents ? Quel rôle ont-ils à jouer ?
Le découpage du roman est agréable car chaque chapitre concerne un personnage. Il y a énormément d’éléments à assimiler sur chacun d’entre-eux, il faut appréhender leur univers pour comprendre leur psychologie de fond. Impossible, par ce procédé d’écriture de s’y perdre et c’est une très bonne chose ! La plume de l’auteure est également très fluide et parfaitement adaptée à la tranche d’âge visée, 13 ans et ++.
Par ailleurs, hormis nos trois protagonistes, j’ai beaucoup apprécié les personnages secondaires tels Freddie qui accompagne Tupà ou encore l’esclave qui accompagne Ekian. Ils ont tous un rôle à jouer dans la quête de vérités de ces enfants.
Cette dystopie met en avant des créatures surnaturelles ou des fonctions irréelles. Ainsi, sur une trame apocalyptique se superpose un univers fantastique. C’est ce qui fait la force du récit, le mélange des genres est parfaitement dosé et le tout forme une intrigue pour le moins intrigante !!
J’ai dévoré ce premier tome, j’ai assimilé tous ce que je pouvais, maintenant il me tarde de lire la suite !!

Pour en savoir plus :

Le blog officiel de la saga !

Poster une réponse

Votre Email ne sera pas publié.Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser ces balises HTML et les attributs : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Mot de passe perdu