La très grande carotte – Satoe Tone

0-6 ans Balivernes Maison d'édition
Ecrit et illustré par Satoe Tone. Publié aux éditions Balivernes le 08 mars 2012. 
Un grand merci aux éditions Balivernes pour cette jolie lecture.
Résumé
« Un jour, six frères lapins trouvèrent une carotte. Attention, pas une toute petite, mais une grande carotte. Une très grande carotte, même. Très très très très grande…
Ils la déterrèrent et se mirent à chercher ce qu’ils allaient bien pouvoir en faire… Bon… Elle pourrait être…
En fait elle pourrait être tellement de choses ! Il n’y a pas de limites quand l’imagination prend le dessus et que le rêve depasse la réalité. Mais en définitive, la meilleure idée est peut-être la plus simple… »
Mon avis
J’ai reçu ce petit album avec d’autres dont je vous parlerais bientôt, dont un deuxième de la même illustratrice (que j’adore !). Je souhaitais le lire car j’ai un petit garçon de 3 ans passé qui adore son histoire du soir. Par ailleurs, ayant eu un lapin blanc, j’ai trouvé que le thème était bien pour nous !
Cette jolie intrigue est avant tout familiale : six frères lapins trouvent une très très grande carotte et réfléchissent à la meilleure manière de l’utiliser. C’est intéressant pour les jeunes lecteurs car nous avons ici une notion de partage dans cette fratrie. Ils réfléchissent tous ensemble et nous ne savons pas lequel prend la parole lorsque le dialogue s’installe, cela peut être n’importe lequel. J’ai trouvé ça très bien pensé car de cette manière il n’y a pas une voix qui ressort du lot, chaque idée, peu importe de qui elle vient, doit être étudiée.
Outre cette notion de partage, il y a le fait de profiter de l’instant présent. De partir d’un petit rien pour aboutir à une grande aventure. Je pense que cela booste l’imagination des petits et que ce même petit jeu peut être repris par les parents. Dans cette histoire, cela tourne vite à l’amusement, dès que la phrase « Je sais ! » intervient, mon garçon était le doigt levé et avait hâte d’entendre une nouvelle idée !
Nous sommes dans l’univers du rêve et du fantastique : des animaux personnifiés auxquels on peut s’identifier, une carotte très improbable dans la vie réelle… Mais nous avons également du rêve dans ce rêve, les lapins imaginent tellement du choses magnifiques, qu’avant le coucher, cela éveille le bien-être chez le tout petit. Nous sommes dans un très joli songe, conté par de petites phrases facile à assimiler et à répéter par les petits.
Les illustrations également sont à la portée des plus jeunes. Ils sont originaux car nous sommes habitués à des dessins avec plus de rondeurs, plus doux et plus nets. Ici, les dessins ont des contours diffus, les couleurs bien que gaies restent dans des teintes pastels. J’avais l’impressions d’avoir des aquarelles sous les yeux, le tout formant un album très poétique.
Pour mon fils qui me réclame cette lecture presque tous les soirs, c’est un coup de cœur !

1 commentaire

Poster une réponse

Votre Email ne sera pas publié.Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser ces balises HTML et les attributs : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Mot de passe perdu