Anito l’âne écolo – Stéphanie Pluquin

0-6 ans Doudou-Editions Maison d'édition

Ecrit et illustré par Stéphanie Pluquin. Auto-édité par l’auteure par sa maison Doudou Editions le 28 octobre 2017.

Un grand merci à l’auteure pour sa confiance


Résumé

« Il était une fois un village nommé Bonheur qui était menacé de perdre son nom. En effet, les habitants avaient fuis vers les villes aux alentours, l’école et les commerces avaient fermés, laissant les habitants seuls et abandonnés à leur sort…
Un beau jour, un appel est lancé pour sauver le village. Les candidats sont nombreux pour venir découvrir ce petit havre de paix et venir s’y installer. Peu à peu, le village reprend vie et les nouveaux habitants amènent avec eux leurs enfants bien sûr, mais aussi leurs métiers, leurs bêtes et surtout Anito, un âne exceptionnel, qui va devenir un acteur majeur de la nouvelle vie quotidienne de tout ce petit monde. »


Mon avis

J’ai pu lire ce conte grâce à la gentillesse de Stéphanie qui a décidé de me faire confiance.
Nous faisons ici la connaissance des bonheurois et bonheuroises, habitants du paisible village de Bonheur. Les citoyens sont un jour mis au pied du mur, un choix s’impose à eux : louer leurs maisons vides à de nouveaux citoyens venus de contrées plus urbaines, ou se rallier à la métropole avoisinante et perdre le nom de leur village.
Parmi tous les chamboulements que provoque leur décision finale, il en est un de taille : Anito.
Bonheur est en efferverscence, le renouveau s’installe dans le village : réouverture d’une école, ouverture de nouveaux commerces, remplacement du médecin généralise qui part à la retraite. Et puis les enfants qui amènent joie et positivisme. Le gentil âne deviendra une mascotte, un habitant à part entière, fédérateur.
Grâce à son influence, de nouveaux projets vont éclore et de belles initiatives vont être mises en oeuvre : Anito remplacera le bus scolaire pour éviter la pollution, les enfants s’occuperont d’un potager, récolteront l’eau de pluie, planifieront des dates pour débarrasser la ville de ses détritus. Avec l’aide du village voisin et de leur vache Fleurette, une alliance naîtra pour un avenir propre et sain.
L’auteure aborde de nombreux thèmes comme la désertification des villages, l’écologie, l’entraide et le respect.
Si je devais donner un conseil de lecteur à l’auteure, je lui dirais cependant de s’entourer de bêta-lecteurs pour gommer les dernières petites fautes d’orthographe. Des points de vue externes sont importants lors de l’écriture d’un récit.
Quant aux illustrations, on ressent le coup de crayon appliqué et professionnel. Stéphanie Pluquin se démarque par un style qui lui est propre. Anito devient grâce à cela, un animal drôle et attachant. A titre entièrement personnel, je miserais pour des couleurs plus vives pour attirer le regard des jeunes lecteurs.
C’est en somme une agréable découverte, j’ai passé un très bon moment aux côtés de ces bonheurois toujours positifs et souriants !

Poster une réponse

Votre Email ne sera pas publié.Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser ces balises HTML et les attributs : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Mot de passe perdu

at eget diam Aenean elit. elit. tempus libero. libero risus