Deep Blue, la saga Waterfire, tome 1 – Jennifer Donnelly

Hachette Maison d'édition Young Adult

Ecrit par l’auteure américaine Jennifer Donnelly – Publication en France le 24 septembre 2014

couv21658867/!\ SPOIL

Résumé

« Au fin fond de l’océan, dans un monde pas si différent du nôtre, vit le peuple mer. Plusieurs communautés se partagent les eaux du monde entier, certaines en bonne entente, d’autres en conflit déclaré. Lorsque la princesse Serafina s’éveille au matin de ses fiançailles, sa première préoccupation devrait être de plaire au beau prince Mahdi, son promis.
Pourtant, Serafina est hantée par un cauchemar lui annonçant le retour d’une ancienne malédiction. Ses sombres prémonitions se confirment quand un assassin frappe sa mère, la reine Isabella, d’une flèche empoisonnée. Serafina doit alors découvrir qui a commandité ce meurtre afin d’empêcher les communautés mers de s’entredéchirer dans une guerre impitoyable.
Aidée par cinq amies issues de mers exotiques, elle mettra au jour une conspiration qui dépasse leurs pires craintes. »

L’ambiance du roman…

Ensemble, trouvez les talismans
Qui appartenaient aux six puissants,
Dissimulés sous des eaux délétères
Suite au duel entre ténèbres et lumière.

Venez à nous, par les mers et les rivières,
Devenez un seul esprit, un seul cœur, à l’unisson
Avant que les eaux et les créatures qui y prospèrent
Soient dévastées par Abbadon !

L’ambiance que nous offre ce roman est à mon goût complètement inédite. L’Histoire du peuple marin est innovante et vraiment passionnante. L’auteure nous a créé une mythologie propre à ses personnages. Fini Poséidon, place à la grande Merrow, la sauveuse de l’Atlantide mis à mal par une hideuse créature marine.

On découvre un univers auquel on ne s’attend pas. Personnellement j’ai buté sur les premiers chapitres car beaucoup de nouveaux termes apparaissent au fur et à mesure. Un glossaire de quelques pages est présent à la fin du livre ainsi qu’un arbre généalogique des personnages et ils étaient les bienvenue 🙂

A plusieurs reprises nous avons les « chanvoûtements » des protagonistes : sort chanté par la sirène. Le chant a beaucoup plus d’impact sous l’eau que la parole simple. Et ces petits morceaux de texte qui apparaissent comme des fragments de poésie nous plongent dans cette ambiance fantastique liée aux sirènes. La prophétie également participe au fait que le lecteur devienne acteur. Rien n’est laissé au hasard. Ne serais-ce que la couverture du livre qui est juste magnifique ! Les chapitres et les pages sont  également écrits en bleu ce qui est rare dans un roman. Généralement on a peu de couleurs !

L’ambiance est donc parfaitement mise en place pour que le lecteur soit directement plongé au cœur de l’histoire.

Les personnages

Tous les personnages de ce roman sont crédibles. Les sirènes ont une personnalité forte. Nos deux héroïnes sont pour l’instant Séraphina, princesse de Miromara et sa meilleure amie Neela, cousine de Mahdi le prince de Matali.

Séraphina, soumise au protocole de son royaume se révolte après l’attaque et la destruction de celui-ci. On ressent peu à peu sa prise de conscience et son abandon de l’Enfance. Elle grandit sous nos yeux et devient la princesse que l’on attend, celle qui prend des décisions pour sauver son peuple. Il est donc facile de s’identifier à elle. Son amie Neela est présente pour l’aider et pour lui donner de bons conseils, c’est une épaule réconfortante qui la pousse à donner le meilleure d’elle-même. Une amie parfaite 🙂

Je ne parlerais pas de son prétendant Mahdi, on n’en sait encore peu sur lui. L’histoire d’amour est présente au premier tiers du livre, la suite nous offre le quotas d’action et de rebondissements que l’on attend. J’aurais quand même aimé davantage de détails sur lui dans la suite de l’histoire… Vivement le tome 2!

Les autres sirènes élues pour sauver les Mers sont ainsi décrites :

Le cœur de l’une abritera la lumière,

Une autre, tel un prophète est visionnaire

L’une, qui manque de foi,

De mentir n’a d’autre choix.

Une autre possède une âme forte et sûre.

La dernière maîtrise de chant des créatures.

Il s’agit du premier tome d’une saga. L’histoire et les personnages sont donc doucement introduits. Le prochain tome sera donc plus décisif quant à l’intérêt de ceux-ci et de la crédibilité de l’intrigue.

L’intrigue

Un royaume mis à sac. Des innocents massacrés. Une princesse recherchée et séparée de sa famille. Voilà l’histoire de Séraphina.

Son but ? Rechercher les autres sirènes qui l’aideront à trouver six talismans, leur permettant de sauver le peuple Mer de leur royaume.

Au début du roman, petit clin d’oeil à la petite sirène ! Normal c’est une saga née chez Disney 😉

On y retrouve une petite princesse qui doit passer un test : la petite sirène est attendue avec ses soeurs pour chanter mais elle s’enfuie pour aller découvrir une épave de bateau. Séraphine s’enfuie en riant avec son amie Neela dans les ruines du vieux palais. Elle a pour compagnon une petite pieuvre verte, Sylvestre quand notre petite sirène à son ami poisson Polochon… Des clins d’œil présents surtout au début, qui raviront les fans de Disney mais qui ne font pas de ce roman un roman pour petite fille.

L’intrigue tient parfaitement la route hormis sont idylle avec Mahdi dont on parle dans le résumé et qui pourtant n’est pas très présente dans ce premier tome.

Etant donné la crédibilité des personnages et tout l’univers créé pour ce roman, je dirais que l’intrigue est à la hauteur de tous les artifices autour d’elle. Le fond et la forme, j’approuve !

5_coeurs

Un petit plus pour ceux qui veulent en connaître davantage sur cette saga DISNEY 😉 

« Disney va publier une saga multiplateformes pour jeunes adultes qui mettra en scène des sirènes. Son titre : Waterfire Saga.
Issue de la collaboration entre plusieurs départements de Disney Publishings, cette série de quatre tomes sera écrite par Jennifer Donnelly, auteure du roman à succès pour jeunes adultes A Northern Light. Elle contera les aventures de six jeunes sirènes à la recherche des talismans qui leur permettront de sauver leur monde sous-marin. Le premier tome, Deep Blue, débarquera le 6 mai 2014 dans plusieurs pays. Pour le moment, aucune date n’est annoncée pour la France. La version numérique du livre proposera des contenus exclusifs, notamment une chanson originale. La sortie du tome 2 est fixée à janvier 2015, tandis que les suivants paraîtront en automne 2015 et en été 2016. Disney ne s’arrêtera pas là, des romans graphiques et des bandes dessinées situés dans le même univers étant prévus, ainsi que des suppléments musicaux ou vidéo. La maison américaine ne lésine pas sur les moyens puisque ce sont pas moins de 250 000 exemplaires de Deep Blue qui seront imprimés pour le premier tirage. Quant à la campagne marketing, elle coûtera la coquette somme de 500 000 $.
Avec de tels chiffres, espérons que Disney ne boira pas la tasse. »

Source

Voici la bande son officielle du roman 😉

Poster une réponse

Votre Email ne sera pas publié.Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser ces balises HTML et les attributs : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Mot de passe perdu

neque. venenatis, dolor. Lorem ante. facilisis quis Aenean ipsum