Dessine-moi un Dieu – Atiq Rahimi & Bruno Salamone

0-6 ans Actes Sud Junior Maison d'édition

Ecrit et illustré par Atiq Rahimi et Bruno Salamone. Publié aux éditions Actes Sud Junior le 18 octobre 2018. 

Un grand merci à la maison d’édition pour ce très bel album.

Résumé

« Lorsque Eva lui présente son dessin – le joli croquis d’un homme immense à cheveux blancs et longue barbe – son maître lui rétorque que ce ne peut pas être Dieu. Car Dieu n’a pas de barbe. Alors Eva prend une gomme et efface la barbe. Et Dieu n’a pas besoin de bras, ni de jambes, ni d’yeux… Eva écoute le maître, gomme, enlève, jusqu’à ce que sa feuille devienne complètement blanche. Dieu serait donc… rien ? Eva reprend son crayon. C’est à elle de décider et de donner une forme à son dieu : ce sera un papillon ! »

L’avis de Caïtelhor

J’ai reçu, avant Noël, cette BD un peu particulière sur la thématique : liberté et religion, avec ce titre significatif : «  Dessine-moi un Dieu ».
Tout d’abord, merci aux éditions Acte Sud Junior pour ce bel envoi. La couverture est engageante et souriante, les couleurs ne sont pas agressives voire plutôt apaisantes. Je me laisse donc entraîner par la petite Eva qui montre au maître le dessin qu’elle vient de réaliser et dont elle est fière. Celui-ci la félicite car le personnage est bien dessiné. Mais de qui s’agit-il ? « d’un Dieu » répond Eva. Le maître lui répond qu’un « Dieu » n’a besoin ni de barbe, ni de mains, ni de pieds ; encore moins d’oreilles, de tête… La petite fille, étonnée, gomme tour à tour ces signes distinctifs de l’être humain. Mais alors, dit elle, « un Dieu est donc…Rien ? ». Et rien pour elle, signifie plus encore « Il n’existe pas ? ». Elle n’accepte pas la réponse du maître « On dit qu’un Dieu n’a aucune forme ». Impossible pour Eva qui décide de lui donner la forme de son choix pour ainsi créer « un » Dieu.
J’ai découvert l’auteur Atiq Rahimi par son roman « Syngué Sabour » : Pierre de patience adapté au cinéma en 2013. Film magnifique qui se passe en Afghanisan ou ailleurs peut-être. Une femme veille son mari blessé. Il va devenir sa « pierre de patience » et elle va au fil des jours vider son coeur de toutes les humiliations dans l’espoir d’une possible rédemption. J’avais déjà été séduite par l’écriture philosophique de l’auteur.
Histoire ludique dans cette BD pour les enfants, j’ai aimé la réaction d’Eva qui écoute les consignes du maître en s’interpellant malgré tout. Elle gomme chaque partie du corps de son Dieu qu’elle avait dessiné avec application et dont elle était si fière. Sa frustration est d’autant plus vive puisqu’elle finit par se retrouver face… à rien ! Inimaginable à ses yeux d’enfants puisqu’un Dieu doit ressembler à quelque chose ! Je me suis amusée à poser la question à mes deux fils de 11 et 13 ans ainsi qu’à mon petit fils 11 ans aussi. 
« Qu’est ce qu’un Dieu? »
Aucun des trois n’a fait attention à l’article « un » mais par contre plutôt unanime dans leurs réponses et pas du tout d’accord avec le maître Non !  Dieu n’est pas rien !  « Dieu vit sur les nuages, il est tout en blanc avec les cheveux et la barbe blanche. Il est vieux et surveille ce qui se passe en bas. C’est quelqu’un de sage on peut lui faire confiance. » Mon petit fils rajoute qu’« on doit passer par un grand portail pour le voir, que c’est un homme parce que sinon on dirait « une déesse » (pas faux!). Il continue en disant qu’« il est un peu humain mais il peut se transformer en n’importe quoi et être n’importe où. » Je suis tentée d’aller plus loin dans sa réflexion et lui dire qu’en effet il peut être n’importe où…Peut-être juste… en nous ? (mais ça c’est uniquement ma pensée) donc je me tais !
J’ai été enchantée qu’une lecture courte (mais tellement riche en valeur) engage un vrai débat, un bel échange et de surcroît avec mes enfants (et petit-fils). Echange constructif et surtout pas négatif. Chacun a écouté ce que l’autre avait à dire et quand ils m’ont posé la question « Et toi ? Tu le vois comment le Dieu? ». Et bien sans réfléchir je lui ai donné une forme humaine, moi aussi, tout de blanc vêtu, bienveillant et les mains tendues vers nous, commun des mortels ! Pour ou contre peu importe, l’essentiel est le dialogue et l’acceptation des idées d’autrui !
Merci Mr Atiq Rahimi !

 

Poster une réponse

Votre Email ne sera pas publié.Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser ces balises HTML et les attributs : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Mot de passe perdu

Aenean eleifend Praesent libero. ultricies suscipit dapibus fringilla in pulvinar elementum venenatis,