J’étais là – Gayle Forman

Le Livre de Poche Maison d'édition Young Adult

Ecrit par l’auteure américaine Gayle Forman. Publié aux éditions Hachette et Le livre de Poche le 09 septembre 2015.

admin-ajax-17Un grand merci aux éditions Le Livre de Poche pour ce partenariat !

Gayle Forman

Résumé

« Après le suicide de sa meilleure amie Meg, Cody est sous le choc. Elle était là. Même si Meg et elle s’étaient éloignées depuis quelque temps, elle avait toujours été là pour son amie. Comment avait-elle pu ne pas s’apercevoir que Meg allait si mal ? Pourquoi Meg ne lui avait-elle rien dit ? Quand elle se rend à Seattle à la fac de Meg pour récupérer les affaires de Meg, Cody découvre qu’il y a beaucoup de choses d’elle qu’elle ignorait. Beaucoup de choses qu’elle aurait aimé savoir. Au sujet de ses colocataires, par exemple, le genre de filles que Cody ne rencontrerait certainement pas dans sa petite ville paumée dans l’état de Washington. Ou encore de Ben McAllister, le garçon à la guitare et au sourire narquois qui a brisé le cœur de Meg. Mais surtout, Cody trouve un fichier informatique crypté qui transforme toutes ses certitudes au sujet de la mort de Meg en insupportables questions… »

Mon avis

Ce roman est bien supérieur à « Si je reste » a mon humble avis ! C’est un roman mature, émouvant, qui tient le lecteur en haleine jusqu’à la dernière page !

Nous partons à la rencontre de personnages très touchants, la jeune Cody est bouleversée et incrédule face au suicide de sa meilleure amie Meg, la meilleure moitié d’elle-même. Suite à une discussion avec le petit frère de cette dernière, une évidence s’impose : son suicide est forcément en lien avec quelqu’un d’autre. L’a-t-on poussé à agir ainsi ? Protégeait-elle quelqu’un ? Cody part sur les traces de Meg et rencontre les personnes qu’elle fréquentait dans son université. Elle se rend compte qu’elle n’a pas été la meilleure amie idéale et qu’une certaine distance s’était immiscée entre elles-deux. Elle rencontre ainsi Alice, Richard le roi du pétard et Ben McAllister, un guitariste sexy à l’origine de la peine de cœur de son amie avant son suicide. Tous aident à reconstruire auprès de Cody le « Puzzle Meg ». A rassembler les moindres anecdotes pour reconstruire les mois précédant l’acte fatal. Ils vont ainsi découvrir un forum très particulier que fréquentait Meg, un forum où son interlocuteur principal l’a conforté dans son idée du suicide. C’est auprès de lui que Cody livrera son ultime bataille.

Les personnages sont très attachants, on se reconnaît facilement en eux, surtout les lecteurs ayant un(e) ami(e) proche. Ce sont des pertes très difficiles à surmonter. L’auteure nous écrit cette histoire avec brio, comme s’il s’agissait non pas d’une oeuvre de fiction mais bel et bien un triste témoignage.

Beaucoup de thèmes son traités ici, l’amitié bien sur mais aussi l’amour, les liens familiaux, la colère, la culpabilité, le suicide et la dépression. J’ai beaucoup aimé la façon dont est dépeint ici à un moment donné cette pathologie. On nous montre souvent les côtés extrêmement négatifs des personnes sous anti-dépresseurs, comme si elles étaient coupables. Ici non, on nous expose une maladie simplement méconnue et difficile à gérer. Moi qui côtoie cette maladie dans le cercle familial, cela m’a beaucoup interpellé.

L’intrigue se déroule dans un environnement que l’auteure aime à nous dépeindre : le monde de la musique. C’est un petit plus qui prend tout de même beaucoup de place, les références ne manquent pas et tout cet univers musical nous permet de ressentir l’ambiance du roman. On calque les chansons citées sur les personnages, sur les différentes scènes, et le récit se dévore comme un bon film !

La touche final : la note de l’auteur est à la fin du roman est juste magnifique. Cette fiction est inspirée de faits réels, d’une histoire qui a ému un jour l’auteure et qui a donné naissance aux personnages de Meg et Cody. L’auteure nous donne des conseils et des recommandations concernant les idées suicidaires qui peuvent naître en nous, c’est extrêmement touchant !

5_coeurs

« La vie peut être dure, belle et compliquée, mais on est en droit d’espérer qu’elle sera longue. Alors, vous verrez qu’elle est imprévisible, que des périodes noires se produisent mais s’apaisent – parfois avec beaucoup de soutien – et que des tunnels s’élargissent, ce qui permet au soleil de revenir. Si vous êtes dans l’obscurité, vous aurez peut être l’impression que vous n’en sortirez jamais. Que vous tâtonnerez. Seul. Mais ce n’est pas vrai. Il existe des gens susceptibles de vous permettre de retrouver la lumière. »

Gayle Forman

Poster une réponse

Votre Email ne sera pas publié.Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser ces balises HTML et les attributs : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Mot de passe perdu

dolor amet, mi, id, elit. neque. Aenean ut commodo mattis