La légende des quatre – Cassandra O’Donnell

6-12 ans Flammarion Jeunesse Maison d'édition

Ecrit par l’auteure Cassandra O’Donnell. Publié aux éditions Flammarion Jeunesse le 14 mars 2018.

Un grand merci à Cassandra ainsi que la maison d’édition pour ce beau coup de cœur !

Résumé

« Ils sont quatre
Quatre héritiers de leurs clans
Ils doivent s’unir pour survivre …
Loups, tigres, aigles et serpents
Quatre clans ennemis …
Les yokaïs , créatures tantôt humaines tantôt animales vivent dans une harmonie fragile …
Sur les terres humaines, la tension est palpable …
Maya, l’héritière du clan des loups et Bregan, des tigres sont les garants de la paix …mais pourront-ils résister à leurs instincts profonds pour sauver leurs tribus? »

Mon avis

La légende des 4 m’a rappelé la saga Animorph de Katherine A.Applegate que je dévorais étant petite ! Elle m’a replongé dans un univers qui me fascinait déjà à l’époque et qui me fascine toujours aujourd’hui !

Autrefois, l’humanité, à cause de sa technologie, de ses armes et de son égoïsme, a provoqué le déclin de la planète.

Quatre clans mi-hommes, mi-bêtes, ont mis fin à toute cette barbarie et s’est emparée des territoires encore vivables. Il s’agit des Lupaï, le clan des loups, des Tengaï, le clan des tigres, des Serpaï, le clan des serpents et des Rapaï, le clan des aigles. Un traité de paix a été conclus avec les humains et dans le collège situé en territoire neutre, toutes les espèces se fréquentent, Yokaïs et Humains.

Chaque clan vit dans un territoire bien défini qu’aucune autre espèce ne doit traverser, les humains eux vivent en territoire neutres et les Yokaïs n’ont pas le droit d’y être sous leur forme animale.

Enfin, Tengaï et Lupaï se vouent une haine viscérale, il en est de même pour les Serpaï et les Rapaï, mais en somme, aucune espèce ne peut se supporter et ils ont défense de s’adresser la parole, même au collège.

Les choses évoluent lorsqu’un loup et un tigre se font tous deux massacrés dans les limites de leurs territoire. Une guerre se prépare alors, décidée et mise en place par les membres du conseil de chaque clan.

Mais les quatre jeunes héritiers, vont s’unir et braver les interdits afin de découvrir le véritable coupable de ces meurtres.

Dans ce tome-ci, deux personnalités sont davantage mises en avant, il s’agit de Maya, héritière des Lupaï et Bregan, héritier des Tengaï. Bien que leurs clans se haïssent, une étrange relation existe depuis toujours entre eux-deux. Ils se soutiennent, se sauvent la vie, s’inquiètent l’un pour l’autre… L’auteure n’utilise pas de clichés romantiques, j’ai trouvé au contraire, qu’ils entretenaient des sentiments très pures, aux frontières de l’interdit bien sûr ! Mais on ne tombe pas dans le pathos et heureusement ! Ce n’est qu’au dénouement final que les révélations se précipitent, nous laissant sur notre faim…

Maya possède des traits de caractère bien représentatifs des loups, c’est le clan et la famille avant tout le reste. Ils sont unis et soudés, soumis à leur chef par nature, ils n’ont pas le pouvoir de s’opposer à ses décisions. Bregan est quant à lui un personnage qui représente la force et l’intelligence, qui n’agit pas sur un coup de tête. Il est réfléchit et pense à l’intérêt général avant le reste.

Wan, l’héritier des Serpaï est un personnage que j’ai adoré ! Les clichés de son espèce lui collent pourtant à la peau mais il le mérite ! Il est fourbe, égoïste et aime tuer par-dessus tout. Il n’est pas le meilleur allié lorsqu’il faut faire preuve de discrétion mais c’est de loin, celui qui m’a le plus amusé !

Nel, l’héritière des Aigles, n’a que douze ans. C’est une jeune adulte pourtant au sein de son peuple car ils ne vieillissent pas de la même manière que les autres. Son caractère a été façonné par une mère dominatrice, dénuée de sentiments et donneuse d’ordre. C’est une jeune fille réfléchie mais calculatrice. Elle semble frêle et innocente mais dissimule une force incroyable qui lui ferait presque mériter le respect de Wan !

J’ai adoré la façon dont l’auteure précipite les événements, la description des personnages par rapport à l’espèce animale qu’ils représentent et les relations qu’ils entretiennent. C’est fluide, sans aucun temps morts. De plus, les personnages qui sont secondaires au départ, prennent beaucoup d’importance autour de nos héros. Je pense à Cléa : la meilleure amie de Maya qui nous donne un point de vue extérieur sur l’étrange alliance qui se forme entre tous les héritiers. Je pense aussi à Mika, le petit frère de Bregan qui se lie d’amitié facilement et qui facilite la communication entre les supposés ennemis.

En définitive : c’est un gros coup de cœur pour cette série ! Pour l’univers, pour les personnages et pour la façon d’écrire de Cassandra qui ne prend pas de gants ! 😀

PS : La couverture de Xavier Collette est sublime !

2 Commentaires

  1. rooo encore un qui me tente bien; J’adore ce genre d’univers. Peut etre que je ne devrais plus venir sur ton blog. Ma wish list augmente trop

    Répondre
    • Celui-là il est extra !!! 😀

      Répondre

Poster une réponse

Votre Email ne sera pas publié.Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser ces balises HTML et les attributs : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Mot de passe perdu

mattis dictum Sed et, velit, ut