Phobos – Victor Dixen

Maison d'édition Robert Laffont Young Adult

Ecrit par l’écrivain français Victor Dixen. Publié aux éditions Rober Laffont, collection R le 11 juin 2015.

Un grand merci au forum Livraddict et aux éditions Robert Laffont pour ce partenariat

admin-ajax-41Résumé

« Six prétendantes d’un côté. Six prétendants de l’autre. Six minutes pour se rencontrer. L’éternité pour s’aimer. Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d’un même vaisseau spatial. Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l’œil des caméras embarquées. Ils sont les prétendants du programme Genesis, l’émission de speed-dating la plus folle de l’Histoire, destinée à créer la première colonie humaine sur Mars. Léonor, orpheline de dix-huit ans, est l’une des six élues. Elle a signé pour la gloire. Elle a signé pour l’amour. Elle a signé pour un aller sans retour. Même si le rêve vire au cauchemar, il est trop tard pour regretter. »

Mon avis

La couverture est l’élément qui m’a d’emblée interpellé ! Elle est magnifique ! Le résumé promettait également une aventure inédite, un speed-dating dans l’espace, du jamais vu ! Malheureusement, je ressors de cette lecture mitigée. Contre toute attente, avec cette impression de déjà-vu…

L’intrigue de ce roman reste unique en son genre et tous les détails concernant le « Cupido » donnent du réalisme au récit. C’est quelque chose que j’ai beaucoup aimé ! Cela peut rebuter quelques lecteurs, les détails mécaniques de l’appareil n’intéressent peut être pas certains mais moi j’ai pensé aux romans de Jules Verne et à toutes ses descriptions donc je me suis régalé ! Nous faisons connaissance avec Séréna McBee, figure clef, la directrice exécutive du programme. C’est elle qui gère la situation, elle qui fait en sorte que ceux de son équipe se taisent sur les néfastes secrets qui entourent cette expédition. N’hésitant pas à tuer pour garder tous les points négatifs du programme bien enterrés. C’est également elle qui a recruté les candidats, pratiquand l’hypnose sur eux pendant toute leur année d’entraînement. Un détail qui pourra prendre beaucoup d’ampleur par la suite… Mais chut 😛

Les personnages sont eux aussi bien décrits et attachants. Léonor, « la géante rouge » est une sublime jeune fille qui ignore tout de son charisme et de sa beauté. Elle va vivre ses rencontres avec les garçons en imposant ses propres règles, en favorisant l’équité et la chance pour tous de devenir son mari. Mais deux d’entre eux attirent son attention, Mozart et Marcus… Ces derniers sont les garçons les plus mis en avant, même si l’on sait depuis le début lequel elle choisira ! L’auteur à su bien transcrire le quotidien des jeunes filles vivant les unes sur les autres jour après jour : la jalousie, la mesquinerie… Mais aussi l’amitié et l’entraide ! On se sent proche d’elles et je pense qu’en vivant avec un groupe de filles dans un espace restreint, nous aurions toutes les mêmes réactions !

Néanmoins, ce qui m’a déplu c’est la répétitivité des actions dans ce récit. On tourne les pages et les événements s’enchaînent de la même façon, il y peu d’éléments perturbateurs qui émoustillent notre intérêt. Les séances de speed-dating tournent presque toutes autour d’Éléonore, certes c’est le personnage principal mais on aimerait mieux découvrir les autres personnages. On aimerait aussi que ce qui se passe sur Terre soit davantage mis en avant. Les intrigues secondaires sont intéressantes mais pas assez exploitées. J’aurais souhaité que le côté calculateur et manipulateur de Séréna et ses équipes soit encore plus sombre que ce qu’on nous offre ! Je n’ai pas frémis assez alors que la vie de ces douze candidats est mise en jeu !

Les thèmes abordés sont d’actualité : la télé réalité, la conquête spatiale (Seul sur Mars avec Matt Damon vient d’ailleurs de sortir 🙂 ) La conquête de l’espace est un thème de plus en plus présent au cinéma. Le speed-dating, bien que la pratique commence à dater on en parle toujours. Cependant, ces thèmes sont tellement exploités : Hunger Games et la télé réalité, The 100 et un groupe de jeune qui débarquent sur une planète qui leur est étrangère… qu’au final, ce roman ne se détache pas du lot. J’ai eu parfois l’impression d’avoir un condensé de tous les romans young adult qui font l’actualité du moment. Dommage ! D’autant que ce premier tome est un peu passif, beaucoup de longueurs pour mettre l’intrigue en place. jusqu’à la fin je me suis dit que j’allais arrêter ma lecture et puis les dernières pages sont beaucoup plus riches que les trois quart du roman 😉 J’ai quand même envie de découvrir la suite mais sans être trop pressée 😉

3_coeurs

1 commentaire

  1. Ce premier tome à l’air génial et je trouve l’histoire très originale !
    J’ai tellement hâte de le lire♥

    Répondre

Poster une réponse

Votre Email ne sera pas publié.Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser ces balises HTML et les attributs : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Mot de passe perdu

ut ut diam Aliquam libero. fringilla porta. Donec Aenean neque.